Pourquoi presque deux ans d’absence ?

Comme vous l’avez peut-être constaté, le dernier article que j’avais publié ici datait du 13 novembre 2020. Nous sommes le 6 août 2022, soit près de 2 ans sans nouvelles. De même, si vous me suiviez sur Instagram, le dernier post datait du 27 novembre de la même année. Mais pourquoi un tel silence ? Ici, je vous explique tout !  

Premièrement, j’ai dû déménager dans un appartement plus grand, pour des raisons familiales en 2019. Même si au premier abord on aurait pu se dire que c’était une bonne chose pour mes plantes, il n’en était rien. En effet, cet appartement était exposé plein nord ; la luminosité était donc très faible. Par ailleurs, cet appartement était très bien isolé, si bien que même sans allumer le chauffage, il y faisait en permanence 22-23°C. Beaucoup trop pour nos plantes, qui supportent sans problème cette température, mais certainement pas avec une humidité faible (comme on rencontre en hiver dans nos intérieurs). 

Pendant un an, j’ai tout fait pour que mes plantes survivent tant bien que mal : optimisation des pièces, sorties sur le balcon dès que possible, lampes de croissance pour les plus fragiles. Pendant un an j’ai réussi à les maintenir à flot. Mais l’hiver 2020 a été particulièrement dévastateur, et j’ai commencé à perdre plante sur plante. La majorité de mes Peperomia a par exemple succombé, alors que j’adorais ma collection. Dans un premier temps, je me suis battu, redoublant mes efforts pour sauver tout ce qu’il était possible de sauver.  

Mais c’est alors que j’ai pris un second coup. À la suite d’une maladresse de ma part, j’ai supprimé l’intégralité de mon site monjardinterieur.fr ; textes, tutos, photos, tout est parti à la poubelle, sans qu’il ne soit possible de le récupérer. Pour les plus technophiles d’entre vous, j’ai supprimé par mégarde ma base de données WordPress. Et je ne l’ai pas restaurée dans les 7 jours, comme le permettait mon contrat d’hébergement. Là, ça a été trop et ma motivation a clairement été réduite à néant.  

En ajoutant à cela divers projets familiaux et professionnels, je n’ai pas assez choyé mes plantes ; et accessoirement j’ai été absent des réseaux sociaux pendant presque 2 ans.  

Au printemps 2022, il me restait tout de même une quarantaine de plantes, sur les 80 que comportait ma collection à son apogée. Parmi ces 40, il y avait entre autres mon cher Schefflera, que j’ai depuis 2010. Ces deux dernières années, il a été très affaibli par les conditions de luminosité, température et humidité, ce qui fait qu’il a été la cible d’attaques incessantes de cochenilles (à coque). Il a fallu multiplier les traitements (exit les méthodes naturelles, place à un insecticide à base de pyréthrine et d’abamectine, alors que je déteste ça) et les douches pour qu’il reste en vie. Certes avec deux fois moins de feuilles, mais en vie.  

Et quand cette plante a commencé à refaire des jeunes pousses, je me suis dit,

« pourquoi  pas ? »

A donc suivi un gros travail de recherche, pour récupérer et classer les innombrables photos que j’avais prises au fil du temps. De même, j’ai fouillé dans les méandres des archives de l’Internet, pour récupérer un maximum des textes que j’avais écrits. Merci au site Wayback Machine, qui m’a permis d’en récupérer beaucoup. J’ai ensuite passé des heures à tout remettre en forme, à consolider, à améliorer, à corriger l’intégralité de mes pages. 

Et à l’image de mon Schefflera qui retrouve sa santé, voici aujourd’hui le site de retour comme il était avant ! Le point de départ de sa seconde vie. Les idées pour l’enrichir ne manquent pas, et je ferai tout pour maintenir un rythme de publication raisonnable. De même sur Instagram, puisque le compte Monjardinterieur est aussi relancé.  

Du côté de mes plantes, je compte sur un nouveau déménagement pour les revigorer, et pour ajouter de nouvelles à ma collection. J’espère qu’elles apprécieront notre nouvelle maison, très grande, lumineuse et avec un superbe jardin qui les accueillera en été.  

Restez à l’écoute 😊  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.