L’histoire de mon Ficus Elastica Variegata (caoutchouc)

Le Ficus Elastica, alias Caoutchouc (en référence au latex qui coule si on incise la plante), est très répandu dans nos intérieurs. Souvent, cette plante se compose d’un tronc unique, qui grimpe de 10-20cm par an, et qui a tendance à se dégarnir au fil du temps. Voici comment remédier à cela, au travers de l’histoire de mon propre Ficus Elastica.

Plus précisément, mon Ficus Elastica Variegata, car son feuillage n’est pas vert uni, mais au contraire panaché de crème. On observe aussi des notes de rose quand les feuilles sont très jeunes.

La couleur rosée, qui aparait sur les jeunes feuilles.

Je l’avais acheté en supermarché discount (j’ai oublié l’enseigne) pour moins de 10€ en 2013 environ. Il a bien poussé, pour atteindre environ 1.6m d’un seul tronc. Et il a commencé à se dégarnir, en perdant des feuilles de la base. Sauf conditions de cultures exceptionnelles, cela arrive forcément. L’aspect devient alors beaucoup moins intéressant. Le miens périclitait, et n’avait plus que 5/6 feuilles en haut. Je n’ai malheureusement pas de photos de lui à ce moment là…

J’étais prêt à m’en débarrasser. J’ai donc pris une décision radicale : le couper net à environ 1.2m du sol ! J’ai juste laissé 2 feuilles en dessous de la coupe. Et surprise, 4 nouvelles branches ont poussé. Aujourd’hui c’est devenu un bel arbre, qui ne cesse de pousser.

En janvier 2019
En janvier 2020

Je l’entretiens de la sorte :
# arrosage une fois par semaine, deux en été
# exposition nord-nord-ouest, à 1m de la fenêtre
# en été, sortie dehors 24h/24, à l’ombre
# engrais en bâtons une fois par an
# simple terreau de rempotage assez léger ; rempotage tous les 2/3 ans
# Quand des feuilles présentent des signes négatifs (zones molles, noires, marrons ou séchées) je découpe proprement les parties touchées, au ciseau. Cela sauve en général les feuilles.

J’adore le panachage de ses feuilles.

En conclusion, je conseille fortement la coupe, quand la plante devient inesthétique. D’autant que plutôt que de couper net, il est possible de procéder à un marcottage aérien (voir sur Google). Cela offre les mêmes bénéfices que la méthode que j’ai employée, sauf que ça permet de générer une nouvelle plante en plus. Cette dernière peut être plantée au pied de la plante-mère, pour l’étoffer.

Une réponse sur “L’histoire de mon Ficus Elastica Variegata (caoutchouc)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *