Les monstera et raphidophora

Les Monstera et Raphidophora sont des plantes spectaculaires, pouvant atteindre plusieurs mètres de haut. De même que les Pothos ou les Philodendron, elles appartiennent à la famille des Araceae. J’affectionne tout particulièrement les plantes de cette famille, tant pour leur diversité que leur facilité à être multipliées.

Famille : Araceae

Genre : Monstera et Raphidophora

La monstera deliciosa 

J’ai obtenu cette plante un peu par hasard. Je bouture très fréquemment des Monstera deliciosa variegata par bouturage de troncs (voir la technique ici). Lors d’un de ces bouturages, il s’est produit ce qu’on appelle une réversion. Ce phénomène se produit lorsqu’une plante panachée retrouve sa couleur d’origine. Etant donné que je n’avais pas de Monstera delisiosa classique, je l’ai conservée.

Photo à venir, pour l’instant elle n’a que 3 feuilles.

La monstera deliciosa variegata

Cette plante est l’une de mes préférées ! Elle est très recherchée par les amateurs de plantes. J’ai la chance d’en avoir 4, dont deux de grande taille.

J’en propose des boutures quand c’est possible ; au vue de la rareté, j’annonce sur Instagram quand j’en ai disponibles. Si vous n’avez pas instagram, contactez moi.

Monstera adansonii, ou Monstera oblica, ou encore Monstera « monkey mask »

Tres originale avec ses feuilles largement ajourées. Je rêve d’en trouver une en version panachée : la Monstera adansonii variegata ! Mais elle est très rare car non seulement il est rarissime qu’un sujet émette une feuille panachée, mais en plus leurs chances de survie sont très faibles. C’est pour cela que les prix dépassent sans problème les 1000€ pour une simple tige. Le prix s’envole encore plus pour un spécimen bien enraciné.

Le Raphidophora tetrasperma

Plante que j’apprécie énormément aussi ! La forme de ses feuilles est tellement originale 😍

Je l’ai achetée lors d’une vente éphémère de plantes. Elle mesurait environ 1m40. Aujourd’hui elle fait 2m50.

La monstera standleyana variegata, ou Monstera « cobra »

Surnommée cobra en raison de son port dressé. J’avais initialement récupéré une bouture de cette plante. J’ai raté son bouturage en eau, et elle est morte. 

Après que sa tige ai pourri, et que ses feuilles soient tombées, j’ai récupéré la base de son tronc (là où on voit les racines) et je l’ai mis en sphaigne puis oublié. 6 Mois plus tard, une, puis plusieurs feuilles en sont sorties, avec une variégation encore plus forte qu’à l’origine.