Les misères (Tradescantia et Callisia)

Surnommées misères, en raison de leur propension à se développer facilement, voire même à envahir leur environnement. Elles ont un port tombant, ce qui les rend très adaptées à la culture en suspension. Elle sont parfaites également pour garnir vos créations, tels que murs végétaux (voir les tutos).

Famille : Commelinaceae

Genre : Tradescantia, Setcreasea et Callisia

Quand j’ai débuté dans le jardinage d’intérieur, j’affectionnais tout particulièrement les misères, du fait de leur diversité. De plus, leur culture est simplissime, du fait de leur résistance à toute épreuve. Plantes idéales pour des débutants donc !

Elles appartiennent principalement aux genres Tradescantia, et Callisia.

Certaines variétés sont déclinées en plusieurs niveaux de violet ou de blanc. Merci de noter que plus l’exposition sera ensoleillée, plus la couleur sera intense.

Tradescantia Zebrina

Tradescantia fluminensis

Tradescantia fluminensis variegata

Tradescantia fluminensis « Green Hill »

Les feuilles des Trandescantia « Green Hill » se différencient des Fluminensis par un vert plus profond, et un revers violacé.

De petites fleurs blanches apparaissent si la plante se plaît.

Tradescantia fluminensis tricolor

Des feuilles semblables aux Green Hill, mais avec des stries blanc crème, et des notes de rose. Parfois, et de manière imprévisible, une tige avec des feuilles intégralement roses apparaît.

Tradescantia albiflora albovittata

Tradescantia pallida (misère pourpre), ou Setcreasea purpurea

Selon l’exposition, le violet va être plus ou moins intense. Sur la photo, cela correspond à une exposition plein soleil.

11- Tradescantia sillamontana (vert foncé)

Quand la plante se plaît, de petites fleurs violettes apparaissent.

Tradescantia Sillamontana (vert clair)

Tradescantia gibasis siderasis (gypsophile)

Tradescantia « Blushing Bride »

Tradescantia fluminensis « minima »

N’hésitez pas à me signaler si vous pensez connaître son nom. Fluminensis mini est le nom que je lui ai donnée en attendant de trouver le vrai.

Tradescantia « Nanouk »

Tradescantia somaliensis

Callisia « turtle »