Le mur végétal en palettes

Je vous propose ici quelques explications concernant la réalisation d’un mur végétal en palettes. C’est une idée que j’ai eue en 2015, alors que je cherchais un moyen d’optimiser la place disponible pour mes plantes devant mes fenêtres.

Ce mur végétal en palettes a l’avantage d’être mobile, relativement compact (70cm de large, il tient donc devant une fenêtre), et peu onéreux. Il vous offrira de l’espace pour environ 25 plantes.

Temps de réalisation : entre deux et huit heures, selon votre niveau de bricolage. En prenant son temps, c’est à la portée de tous !

Matériel

Deux palettes « Europe » en bon état (peu ou pas fendues). Choisissez-les comme vous souhaitez, aspect neuf ou vieilli. Vous pouvez soit en récupérer auprès de commerçants, soit en acheter sur des sites de petites annonces (5 à 10€ chacune). Une palette Europe comporte ces marquages :

4 roulettes (celles-ci conviennent très bien : xxx)

0,5m de bâche pvc en largeur 4m. Se trouve en magasin de bricolage au rayon des bassins d’extérieur. Prenez la version la plus fine, cela suffit largement (moins de 10€).

Deux tasseaux carrés en mdf traité hydro (moins de 1€ chacun)

Vis à bois longues (env. 50mm)

Vis à bois moyennes (30mm)

Vis à bois courtes (20mm)

Colle à bois

Colle pvc

Des végétaux pour le garnir : environ 25 plantes du commerce, ou une cinquantaine de boutures (si besoin, voir mes boutures disponibles)

Outillage

Pied de biche

Scie (à main, sauteuse et/ou circulaire)

Ponceuse ou cale à poncer

Perceuse avec forets à bois

Le Tuto pas à pas pour construire votre mur végétal

Étape 1 – préparation des palettes

Voici à quoi ressemblent les palettes dites « Europe » :

Après avoir récupéré vos palettes, il faut les préparer. La première chose à faire est de les recouper aux dimensions de notre mur végétal. Le schéma ci-dessous détaille les coupes à réaliser, en rouge (identique sur les deux palettes). Conservez bien tous les morceaux enlevés, ils serviront plus tard.

Une fois les deux morceaux principaux découpés, poncez-les pour ôter les échardes et les taches les plus grosses. Utilisez pour cela un papier verre de grain 80.

Si vous souhaitez une finition plus fine, exécutez un second passage au grain 120.

Si des pointes sont mal enfoncées, tapez-y dessus a l’aide d’un marteau pour les enfoncer correctement. Si des planches sont fissurées, et que cela ne vous plait pas, replissez la fissure de colle à bois, et utilisez un serre-joint pour comprimer la fissure pendant 2 heures. Pensez à essuyer la colle qui aura forcément débordé après avoir mis en serrage.

Étape 2 – assemblage des palettes et mise en place du support

Étape 3 – fabrication des bacs

Étape 4 – plantations

Étape 5 – assemblage final